Sélectionner la page

Communiqués de presse de 2023

Le mouvement Save

Les manifestants appellent à "mettre la viande à l'ordre du jour, pas au menu" lors de la COP28

Contacts pour les médias :

Dubaï :
Hoshimi Sakai : +81 90-9185-0819
Enric Noguera : +34 608 77 90 05

Global :
[email protected]

Fichiers médias : https://drive.google.com/drive/folders/1zQ67jjI_JSWKaNUYMacgaiqyAWN-STIh

6 décembre 2023, EAU - Dubaï , le 6 décembre 2023, des militants pour le climat se sont rassemblés à l'entrée de la zone bleue de la COP 28 pour appeler à la négociation d'un traité mondial basé sur les plantes en complément de l'Accord de Paris et pour remédier aux violations de cinq frontières planétaires.

Hoshimi Sakai a déclaré : "C'est la première fois que les systèmes alimentaires sont abordés dans le cadre de la conférence des parties. Il doit s'agir d'un système alimentaire végétal juste et équitable qui prenne soin non seulement de notre propre santé, mais aussi de celle de la planète. C'est urgent, tout le monde doit signer le traité sur les plantes et la COP29 doit être 100% végétalienne".

On a pu entendre les militants du Plant Based Treaty scander : "Arrêtez de briser les frontières planétaires ! Arrêtez d'ignorer la vache dans la pièce ! Mettez la viande à l'ordre du jour, pas au menu ! et rompez le silence !" Les militants ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : "Signez le traité sur les plantes".

Le dimanche 10 décembre 2023 à 14h30 TPS, COP28, Salle de conférence 2, Zone B6 - Bâtiment 77, Plant Based Treaty tiendra une conférence de presse pour lancer son rapport Safe and Just qui offre un cadre pour aborder l'impact de l'alimentation sur le climat et d'autres frontières planétaires et comprend des réponses politiques audacieuses pour une transition basée sur les plantes.

Contexte

Le Plant Based Treaty a le statut officiel d'observateur auprès des Nations unies et est proposé pour le prix Earth Shot 2024. L'initiative s'inspire des traités qui ont permis de faire face aux menaces que représentent l'appauvrissement de la couche d'ozone et les armes nucléaires. Elle a été approuvée par 22 villes, dont Édimbourg, Los Angeles et Didim, en Turquie, et a reçu le soutien de 120 000 personnes, de cinq lauréats du prix Nobel, de scientifiques du GIEC et de plus de 3 000 groupes et entreprises, dont l'Alliance britannique pour la santé et le changement climatique et des sections de Greenpeace et des Amis de la Terre.

Le traité sur les produits végétaux a obtenu le soutien de célébrités, dont Chris Packham et Paul, Mary et Stella McCartney, qui ont publié une déclaration écrite appelant les responsables politiques à soutenir le traité sur les produits végétaux. Ils ont déclaré : "Nous croyons en la justice pour les animaux : "Nous croyons en la justice pour les animaux, l'environnement et les personnes. C'est pourquoi nous soutenons le traité sur les produits d'origine végétale et invitons instamment les individus et les gouvernements à le signer".

www.plantbasedtreaty.org