Lettre ouverte d'un politicien

Nous devons parler de l'agriculture animale

Nous devons parler de l'agriculture animale.


Au très honorable Alok Sharma, député,

Il est urgent d'agir pour que 2021 marque le début d'une transition juste et équitable dans le monde entier vers un système alimentaire végétal sain et durable pour toutes et tous.

La fenêtre d'opportunité pour rendre possible un avenir à 1,5°C se referme rapidement. Si l'on tarde à agir, la crise climatique aura des répercussions encore plus violentes et dévastatrices, causant des dommages irréversibles.

En amont de la Conférence de Glasgow sur les changements climatiques, les gouvernements et les institutions financières publiques ont une tâche claire de promouvoir une transition équitable et sans danger pour le climat vers un système alimentaire végétal. Nous les appelons à :

  • Interdire immédiatement tout nouveau déboisement pour l'agriculture animale, ce qui signifie qu'il ne faut pas défricher de forêts ou d'autres écosystèmes pour faire paître les animaux, les nourrir ou les élever d'une quelconque manière.
  • Convertir immédiatement toutes les zones marines protégées en zones marines hautement protégées.
  • Introduire immédiatement une "taxe sur la viande".
  • Mettre immédiatement fin à la publicité subventionnée par le gouvernement pour l'industrie de la viande, des produits laitiers et des œufs. Commencer à réorienter les subventions agricoles de l'agriculture animale vers des aliments végétaux durables, les systèmes agro-écologiques biologiques étant ceux qui en bénéficient le plus.
  • Lancer immédiatement des campagnes d'information publique pour sensibiliser au lien entre les systèmes alimentaires et les changements climatiques et promouvoir activement les solutions végétales.
  • Éliminer progressivement l'achat de produits d'origine animale dans les bâtiments gouvernementaux, les institutions publiques et les événements en faveur d'options végétales.
  • Former des comités d'obligations vertes au niveau gouvernemental et émettre des obligations vertes pour financer des projets qui contribuent à atténuer les changements climatiques et aider les éleveurs-euses d'animaux à forte empreinte carbone à passer à des producteurs-trices de plantes à faible empreinte carbone.
  • Prévoir de réaffecter les terres disponibles libérées du pâturage animal à des fins de ré-ensauvagement, de reboisement (le cas échéant), de réserves naturelles, de zones de randonnée, de culture communautaire, de jardins familiaux (le cas échéant), de culture agro-écologique (si possible).

Les gouvernements progressistes et les institutions financières publiques devraient lancer une déclaration commune dans le but d'entamer des négociations pour un Traité végétalien lors de la COP26*, et s'assurer que les autres suivent. En tant qu'hôte de la COP26, nous appelons le Royaume-Uni à faire preuve de leadership pour réaliser cet objectif.

Nous exprimons notre solidarité avec les groupes de la société civile qui demandent le report de la COP26. Mais en aucun cas, l'action climatique ne doit être reportée.

Signataires :

Eli Avidar, (Yisrael Beiteinu), ministre au bureau du Premier ministre, Israël

Maurizio Acerbo, Segretario Nazionale, Italie, (Rifondazione Comunista-Sinistra Europea) 

Dr Tomasz Aniśko, député, Pologne, (Partia Zieloni)

Gianluca Barbuto, Operatore Servizi Ambientali, Italie

Philipp Bruck, MdBB, Allemagne, (Verts)

Martin Buschmann, député européen, Allemagne, (indépendant)

Juan Carlos Losada Vargas, membre de la Chambre des représentants de Colombie, (Parti libéral de Colombie)

Camila Cirlini, membre du Parlement communal de Guetersloh, Allemagne, (Die Linke)

David Cormand, député européen, France, (Verts / Alliance libre européenne)

Daniele Diaco, Porte-parole, Assemblea Capitolina à Rome, Président de la Commission IV Environnement de Roma Capitale, Italie

Clare Daly, député européen, Irlande, (TheLeft)

Alistair Dewhirst, Leader adjoint du Conseil de district de Teignbridge, UK (Libéraux Démocrates)

Eleonora Evi, Députée européenne, Italie, (Verts)

Francisco Guerreiro, député européen, Portugal, (Verts)

Anja Hazekamp, député européen, Pays-Bas, (Parti des animaux)

L'honorable Emma Hurst, MLC, NSW, Australie, (Parti de la justice animale)

Maire Justin Massey, Hermosa Beach, Californie, USA 

Elena Mazzoni, Responsabile Nazionale Ambiente, (Rifondazione Comunista-Sinistra Europea)

Andy Meddick, député, Australie, (Parti de la justice animale)

Adib Murshed, Lord Governor & Chief Magistrate, Jérusalem (corpus separatum), (Libéraux-Démocrates)

Manuela Ripa, députée européenne, Allemagne, (Ökologisch-Demokratische Partei)

Sénatrice Julia Salazar, New York,(Parti démocrate et Parti des familles laborieuses)

Dr Sylwia Spurek, député européen, Pologne, (Verts / Alliance libre européenne) 

**FIN**

 

Inscrivez-vous et ajoutez votre voix

Par exemple, député-e, député-e européen-ne, députée provincial-e, sénateur-trice, etc.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment